Vérifer la Disponibilité

Arrivée Départ


Promotions

Early booking with best price
Early booking with best price
Early Booking Offer: Book early and Save now!
Florence Hotel Park Palace offer a special deals with discount on advance and prepaid booking: will get a 10% discount on our best price.

Book now your visit to Florence city and[...]

Institut National d'Astrophysique

L'Observatoire Astrophysique d'Arcetri est un observatoire astronomique professionnel italien, appartenant àl'INAF (Institut National d'Astrophysique).
Ses origines dérivent de la Specola, observatoire annexé au Musée de Physique et d'Histoire Naturelle, situé Via Romana à Florence. Suite aux complexes événements politiques liés à l'occupation française de la Toscane, le Musée devint une institution du Royaume d'Étrurie (l'Étrurie était le territoire des Étrusques qui correspond en gros à l'actuelle Toscane).
Il fut voulu par le grand-duc de Toscane Leopold II (que l'on nommait aussi Pietro Leopoldo). Et en 1807, la reine d'Étrurie Marie-Louise de Bourbon, le consacre "Musée Royal" et le dédie à l'instruction publique.

En 1807 toujours, Domenico De Vecchi, l'un des professeurs établi au Musée Royal, outre le fait d'y entreprendre ses observations astronomiques et météorologiques, y enseignait l'astronomie. En effet, De Vecchi se dédia à la "specola" c'est à dire à l'observatoire dont était dotté le musée, en se consacrant à l'observation de la position des étoiles, aux comètes et aux éclipses, dans l'objectif d'étudier le temps et la longitude. À sa mort lui succéda le français Jean-Louis Pons, devenu célèbre grâce à la découverte de comètes à Marseille et qui, lors de sa permanence à Florence, continua à en découvrir de nouvelles.

En 1831, le grand-duc Leopold II appela l'ingénieur et physicien G.B. Amici à diriger l'observatoire florentin. Celui-ci, déjà reconnu dans le domaine de l'astronomie et de la géodésie (science qui mesure et représente la surface terrestre) pour ses objectifs et ses oculaires, porta avec lui de Modène quelques disciples qui contribuèrent à faire renaître à Florence la tradition de l'optique et de la mécanique de précision. On lui doit même la construction de deux objectifs pour télescope qui existent toujours à l'Observatoire.

En 1859, son disciple G.B. Donati lui succède. Donati y repris ses observations du ciel et proposa la construction d'un nouvel observatoire sur un lieu plus élevé dans les alentours de Florence. Le choix tomba sur la colline d'Arcetri, près de la villa "Il Gioiello" (le bijou) où Galilée a passé les dernières années de sa vie. Le 27 octobre 1872, l'Observatoire fut inauguré et Donati lui-même se chargea de sa mise en fonction. Mais malheureusement, en 1873, il fut atteint du cholera. Lui succéda à son tour l'Allemand Ernst Wilhelm Tempel, dessinateur lythographe et grand passionné d'astronomie : il se consacra à la découverte et à l'observation de comètes, de petites planètes et de nébuleuses, dont il fit une considérable quantité de dessins et de relevés importants, qui lui ont valu en 1879 le premio reale dell 'Accademia dei Lincei (le prix royal de l'Académie des Lynx, la plus ancienne académie scientifique d'Europe).
De 1895 à 1921, la direction passa à Antonio Abetti qui, avec la nouvelle et complète monture équatoriale (qui permet d'observer une étoile sans devoir bouger le téléscope) construite pour l'objectif de Amici, effectua de nombreuses observations de planètes et de comètes.

En 1921, l'activité de l'Observatoire commença à se tourner particulièrement vers les recherches en astrophysique, si bien qu'il adopta la dénomination officielle d' "Observatoire d'Astrophysique" et c'est Giorgio Abetti, fils d'Antonio, qui en reprend la direction.

En 1924, l'Observatoire fut dotté d'une tour solaire, dédiée à la mémoire de G.B. Donati, haute de 25 mètres et pourvue d'un spectographe. En outre, l'objectif de Amici fut remplacé par un nouvel objectif plus puissant, et permet ainsi à l'Observatoire d'effectuer des recherches dans le domaine de la physique solaire et de la spectroscopie stellaire.

En 1925, Giorgio Abetti fut nommé responsable du bureau d'astrophysique de l'Université de Florence, tandis que l'année suivante, suite à un décret, l'Observatoire fit partie des observatoires de l'État.

Florence Institut d'Astrophysique Institut d'Astrophysique
You are here Florence Institut d'Astrophysique Institut d'Astrophysique